Université inter-âges du Bugey
élargir l'horizon de ses connaissances...
Université inter-âges du Bugeyélargir l'horizon de ses connaissances...
Accueil L'association UIAB Agenda des événements Les ateliers Les conférences Pour aller + loin Echange Albums photos Contact

Produire du sel en Franche-Comté : une activité plurimillénaire par Cedric Mottier


produire-du-sel-en-franche-comte-une-activite-plurimillenaire-par-cedric-mottier Date de la conférence : 26/03/2020

Présentation de la conférence



Résumé du conférencier

Longtemps très recherché et convoité par l’homme (nous verrons en quoi), le sel, véritable « or blanc », se trouve, à l’échelle de la planète, soit dissout dans l’eau (océans, mers, lacs), soit à l’intérieur des continents, sous forme de gisements enfouis plus ou moins profondément dans le sol, comme c’est le cas pour l’actuelle région de Franche-Comté.

Au cours de cette conférence, nous effectuerons un survol des modes opératoires successifs employés par ses habitants pour en extraire la précieuses substance de son sol, à partir du Néolithique, et jusqu’à la fin de l’activité salicole comtoise (années 1960) ; puis pour des périodes plus récentes, nous étudierons la cartographique historique des « salines » (établissements produisant du sel) comtoises : ceci nous permettra de mieux comprendre, en particulier, dans quel contexte a été prise la décision de créer la saline de Chaux, entre les villages d’Arc et de Senans (auj. Doubs, com. Arc-et-Senans), entrée en production en 1779 ; pour finir, nous donnerons quelques jalons historiques du fonctionnement de cette saline, dont l’activité industrielle cessa en 1894, et qui depuis 1982, est inscrite au patrimoine mondial de lUNESCO.


cf. thèse d' Emmeline Scachetti, "La Saline d'Arc-et-Senans : manufacture, utopie et patrimoine", Université de Franche-Comté, novembre 2013 (sous la direction de Jean-Claude Daumas. Accès libre sur www.thèses.fr


Le conférencier

cedric-mottier Cedric MOTTIER


Newsletter...

Restez informé en vous inscrivant à la newsletter
© 2017 - 2020  UIAB   -   Mentions légales