Université inter-âges du Bugey
élargir l'horizon de ses connaissances...
Université inter-âges du Bugeyélargir l'horizon de ses connaissances...
Accueil L'association UIAB Agenda des événements Les ateliers Les conférences Pour aller + loin Echange Albums photos Contact

De Pierre Valdo à L'Eglise vaudoise


de-pierre-valdo-a-l-eglise-vaudoise Date de la conférence : 04/04/2013

Présentation de la conférence

Le terme Vaudois a deux significations : la première désigne les habitants du canton de Vaud en Suisse, la deuxième désigne les membres d’une « Église évangélique » encore essentiellement présente en Italie et en Amérique du Sud.

Cette conférence s’intéresse uniquement à l’histoire de cette dernière communauté dont l’origine remonte au Moyen âge. Vers 1170, un dénommé Pierre Valdo, riche marchand lyonnais est touché par la grâce. Face aux excès de l’Église catholique de l’époque il décide de consacrer sa vie aux pauvres en leur distribuant ses biens. Avec ses adeptes il diffuse l’Évangile qu’il a fait partiellement traduire en langue vulgaire. Ils veulent retrouver la pureté de l’Église originelle. Il est bien évident que l’Église catholique ne voit pas cela d’un bon œil.

En 1182, 6 000 Vaudois sont expulsés de Lyon. Ils se réfugient en Languedoc.

En 1183, les Vaudois sont excommuniés par le concile de Vérone.

En 1215, le 4ème concile de Latran déclenche la ruée de milliers de croisés sur le Languedoc pour exterminer les Cathares. On profite de l’occasion pour éradiquer en même temps l’hérésie Vaudoise. Les Vaudois survivants se réfugient alors dans les Alpes Cotiennes.

L’inquisition s’installe de part et d’autre des Alpes vers 1290.

Les persécutions commencent alors.

En 1431, Jeanne d’Arc est brûlée pour cause de « vaudoiserie ».

En 1532, les Vaudois décident d’adhérer à la Réforme. Ils deviennent l’avant-poste protestant en terre catholique.

En 1561, le Duc de Savoie signe la paix de Cavour. Il autorise les Vaudois à exercer librement leur culte.

En 1630, la grande peste tue 11 pasteurs sur les 13 qui desservent les paroisses vaudoises du Piémont. Genève envoie alors de jeunes pasteurs qui ne parlent que le français. C’est le début de l’implantation du français dans les vallées dites « vaudoises ».

En 1655, malgré le traité de Cavour, sous la pression de la France, une armée de 4 000 hommes est envoyée dans les vallées sous prétexte de cantonnement. Cela aboutit au trop célèbre épisode des Pâques piémontaises.

En 1686, le jeune duc Victor-Amédée II, sous la pression de son oncle Louis XIV, émet un édit bannissant les Pasteurs, interdisant les cultes, imposant le baptême catholique. Après de nombreuses discussions, les Vaudois acceptent de partir en exil, puis changent d’avis. C’est alors la guerre éclair conduite par le général français Catinat. Sur une population de 14 000 âmes, 2 000 perdent la vie, 8 500 sont faits prisonniers, les autres sont « catholisés ».

Les Vaudois fidèles à leur foi sont contraints à l’exil en Suisse et en Allemagne.

En 1689, une troupe de 600 combattants partis des bords du lac Léman traversent en 15 jours les Alpes et reprennent de force possession de leurs terres. Victor-Amédée II rompt son alliance avec la France. Les Vaudois rentrent d’exil. Ils sont cantonnés dans le ghetto des Alpes

En 1799, le Piémont est annexé à la France. Les Vaudois peuvent sortir du ghetto et professer librement leur religion.

En 1814, le roi de Sardaigne est rétabli sur son trône par les Anglais. Les Vaudois sont de nouveau cantonnés dans le bastion des Alpes.

En 1848, Charles-Albert émet des lettres patentes autorisant les Vaudois et les Juifs à pratiquer librement leur culte. Avec l’Italie naissante les Vaudois ouvrent des temples dans toute l’Italie. La misère aidant les Italiens émigrent en masse à Marseille, sur la Côte d’azur, aux Etats-Unis, en Amérique du Sud… Ils emportent leur religion dans leurs bagages. En Argentine et en Uruguay ils fondent une Église vaudoise détachée de celle d’Italie.

Sous le Fascisme les Vaudois sont « tolérés ».

Aujourd’hui l'Église vaudoise est rattachée au mouvement des Églises évangéliques. 


Résumé du conférencier



Le conférencier

michel-poet Michel POËT

 


Newsletter...

Restez informé en vous inscrivant à la newsletter.
Pour vous inscrire, merci de nous envoyer un message à uiabugey@gmail.com
© 2017 - 2022  UIAB   -   Mentions légales