Université inter-âges du Bugey
élargir l'horizon de ses connaissances...
Université inter-âges du Bugeyélargir l'horizon de ses connaissances...
Accueil L'association UIAB Agenda des événements Les ateliers Les conférences Pour aller + loin Echange Albums photos Contact

Marguerite Yourcenar , Mémoires d’Hadrien (1951)


Date de publication : 12/02/2020
Catégorie : LECTURE 

RÉVISION EMPEREURS ROMAIN


LA CARTE

on étudie les limites extrêmes, Mur d’Hadrien, Écosse…

Penser que Rome, c’est la ville mais aussi tout l’État.


LES POUVOIRS DE L’EMPEREUR

A chaque avènement le Sénat partage avec le nouveau souverain, le gouvernement des Provinces.

Il lui remet tous les pouvoirs militaires et judiciaires attachés aux armées.

L’empereur perçoit les revenus des provinces et les impôts indirects de tout l’Empire comme les droits du 1/20° de s héritages… cela couvre presque tous les frais de l’entretien des armées.

Le Sénat lui remet aussi la responsabilité du religieux, sa personne est sacro-sainte.


LES EMPEREURS, rapidement

Fin de la République avec Jules César, né en -100, assassiné aux Ides de mars en -44, il était nommé dictateur à vie.


les Julio-Claudiens avec Octave - Auguste reste maître en -30 après le suicide de Marc Antoine et Cléopâtre.

Il a tous les pouvoirs.

A partir de lui, et jusqu’à Sévère, l’Empire est mené à son apogée : 80 millions d’habitants, 1 million à Rome.


Tibère, fils adoptif assainit les finances, mais des meurtres, il meurt haï .


Caligula, petit neveu de Tibère et son fils adoptif pendant 6 mois, OK puis maladie et tyran .


Claude : oncle de Caligula, il agrandi l’Empire Bretagne, Mauritanie, Syrie, et la Gaule où il est né. Meurt empoisonné .


Néron : bien au début, puis. démis par le Sénat, suicide .

3 Généraux assassinés .

Les Flaviens avec Vespasien : chef de l’armée d’orient… système défensif aux frontières

.son fils Titus

. puis encore 2 fils et Domicien : 15 ans de règne ! exceptionnel par rapport aux précédents. Il est assassiné, au début, libéral puis trop inquiet .


Les Antonins sont adoptés, mais cependant proches parents .

Nerva : empereur à 65 ans, il a vécu sous les Flaviens.

Incapacité d’avoir de l’autorité sur l’armée qui le contraint à choisir un successeur .


Trajan : jeune général populaire, des conquêtes mais aussi, l’agriculture, romanisation de l’Empire .

Hadrien : est plus défensif, fortifications en Bretagne et en Afrique, les « limes »

.Intégration des provinciaux


. Antonin le Pieux consolide.

C’est l’apogée de l’Empire, d’où le nom de la dynastie.

Pas de guerre mais trop sur la défensive, qui annonce des difficultés financières et militaires


.Marc-Aurèle : Stoïcien, œuvre législative importante. 15 ans sur le front du Danube contre les Barbares.

Difficultés agraires, famines, peste .


Commode, fils de Marc-Aurèle, un tyran et fin des Antonins .


Pertinax assassiné et Didius Julianus




Ne pas oublier que c’est un projet qui a duré de 1924 à la publication en 1951


PROLOGUE : ANIMULA VAGULA BLANDULA , ma petite âme, ma mignonne


Titre en latin, bien qu’Hadrien soit helléniste, la phrase débute le poème d’Hadrien connu et qui est utilisé en entier pour terminer le roman, il nous renvoie à la fin.


Dans ses carnets de notes, M.Y. nous dit qu’elle a trouvé le point de vue du livre en 1934, tout ce qui est resté de ce qu’elle avait déjà écrit : «  comme le voyageur qui navigue entre les îles de l’Archipel voit la buée lumineuse se lever vers le soir, et découvre peu à peu la ligne du rivage, je commence à apercevoir le profil de ma mort ».p. 13


Et la fin du poème, « tâchons d’entrer dans la mort les yeux ouverts » p. 316


En 138 après J.C. Hadrien, empereur romain se sachant près de la mort, s’adresse à Marc Aurèle son fils adoptif et futur empereur sous forme de lettre autobiographique par laquelle il fait le bilan de sa vie, parle de ses goûts pour la chasse, son dégoût pour les festins romains et donne les grandes lignes de ses principes de vie.

Par l’écriture il va accéder à la connaissance de soi.


1 - VARIUS MULTIPLEX MULTIFORMIS, Varié, complexe, changeant

Les années d’apprentissage d’un jeune patricien d’origine hispanique, son goût pour l’hellénisme, sa formation militaire et ses débuts de fonctionnaire auprès de Trajan, qui est son cousin. Il est bientôt promu tribun dans la région du Haut Danube. A la mort de Nerva, Trajan devient empereur. Plotine, la femme de Trajan est l’amie d’Hadrien (quia 28 ans) et arrange un mariage avec la petite nièce de l’empereur qui est contre ! p. 71


Trajan envoie ce jeune homme prometteur combattre les Sarmates en Pannonie, bien qu’il se méfie d’Hadrien, tellement différent de lui. Un an plus tard, Hadrien revient, couvert de gloire et est nommé consul puis gouverneur de Syrie et légat aux armées.


Mais rébellion de toute l’Asie sauvagement écrasée par Quiétus (union des juifs et des arabes) p. 98 Trajan avait dépassé l’Euphrate, retour. Épuisé par sa campagne d’Asie, il meurt en 117 sans avoir réellement adopté Hadrien qui lui succède cependant … intrigues, manipulation de Plotine ? p. 103/104


Ce chapitre nous renseigne sur la personnalité de l’empereur ; « il fait la guerre, c’est ce à quoi il passe le plus de temps, il administre ses provinces et tente de faire la paix, il prend soin de son corps, aime les femmes, les jeunes hommes, la littérature, la musique, l’astronomie, les sciences occultes. C’est un dieu vivant adulé de ses sujets et respecté dans les régions autonomes. Son but impérial est la diversité dans l’unité. »


2 – TELLUS STABILITA, stabilité du sol


Le titre est la devise qui sert sa propagande impériale. P. 148, cette devise est matérialisée par une statue représentant «  le Génie de la Terre pacifiée, sous l’aspect d’un jeune homme couché qui tient des fruits et des fleurs »


Début du règne, la philosophie d’Hadrien est différente de celle de Trajan, lui, veut pacifier, stopper les avancées qui fragilisent les frontières. Tout d’bord, négocier avec les Parthes, calmer les Égyptiens, les grecs, faire la paix en Mauritanie, protéger l’Empire sur ses marges, comme en Bretagne p.156, le fameux mur érigé par les militaires de 122 à 128. Pacifier l’Empire et le consolider, le civiliser, améliorer la condition des esclaves, des femmes, fonder de nouvelles villes. p. 113 … Quietus (le boucher de Sirène) et frapper la monnaie p. 126 : « humanité. Bonheur. Liberté »


Page 131 : amélioration de la condition humaine : tout est à faire dans l’ordre d’un intelligent réagencement économique du monde »


P. 138, « étranger partout je ne me sentais particulièrement isolé nulle part »


Chez les Parthes p.155/157 rencontre avec Osroès. il rend sa fille enlevée bébé par Trajan P.157 (voir souligné)


Il s’agit d’établir une paix durable sur tout l’Empire qu’il sillonne inlassablement afin de mieux le connaître et de faire appliquer ses préceptes dans l’espoir d’unifier autant que possible les différentes cultures.


La fin du paragraphe, paix durable,« Tellus stabilita ». C’est pour Hadrien l’idéal de paix


3 – SAECULUM AUREUM, l’âge d’or


Cette expression fait écho ai siècle de Périclès, l’âge d’or d’Athènes, au 5° siècle avant J.C.

C’est l’apogée de l’empereur et son histoire d’amour avec Antinoüs et c’est aussi le début du déclin physique et sentimental d’Hadrien.. Le bonheur p.180/181. Questionnement sur l’âme p. 198. Il revit ces moments merveilleux… ascension du Mont Etna, apogée


Très intéressant p.203, erreur à Jérusalem…


p. 215, mort d’Antinoüs, création d’Antinoé. 219 à 226, « je naviguais sur le styx »


Le culte d’Antinoüs est le dernier grand culte avant le christianisme.


4 – DISCIPLINA AUGUSTA, discipline auguste

Travail de deuil, repli sur soi tout en continuant à voyager pour unifier, Egypte, Grèce, Alexandrie, Andrinople, Athènes- la préférée, la Turquie


Et aussi son questionnement à propos de Jésus car montée du christianisme


Puis son retour à Rome, son mausolée,


Campagne de Palestine, Intéressant, le problème de Jérusalem p. 254… en rapport avec aujourd’hui ?


Voir mon brouillon


A 57 ans il rentre à Rome auréolé de gloire mais affaibli et malade. Règlement de sa succession en adoptant Antonin a qui il demande d’adopter Marc Aurèle. Sans enfant, il se choisit un fils et un petit-fils


EPILOGUE : PATIENTIA, patience

Le plus court ; Comparaison Achille/Patrocle à Hadrien/Antinoüs


Réflexion et essai de suicide, mais devant le désespoir d’Antonin il décide finalement de prendre son mal en patience.


Dernière organisation, souvenir des moments heureux


« il entre dans la mort les yeux ouverts »



VOUS NE SAUREZ JAMAIS

Vous ne saurez jamais que votre âme voyage

Comme au fond de mon cœur un doux cœur adopté ;

Et que rien, ni le temps, d’autres amours, ni l’âge,

N’empêcheront jamais que vous ayez été.

Que la beauté du monde a pris votre visage,

Vit de votre douceur, luit de votre clarté,

Et que ce lac pensif au fond du paysage

Me redit seulement votre sérénité.

Vous ne saurez jamais que j’emporte votre âme

Comme une lampe d’or qui m’éclaire en marchant ;

Qu’un peu de votre voix a passé dans mon chant.

Doux flambeau, vos rayons, doux brasier, votre flamme, M’instruisent des sentiers que vous avez suivis,

Et vous vivez un peu puisque je vous survis.


MARGUERITE YOURCENAR. (1903-1987)


" De la part de Simone Dumaret"



« Mémoires d’ Hadrien » Marguerite Yourcenar.

             - Extraits de France Fortunet



L’empereur Hadrien est présenté comme un empereur philhéllène, amoureux des arts et des lettres ; il n’en cultivait pas moins une certaine idée de l’empire… romain.


p. 111 la paix était mon but, mais pas du tout mon idéal.


p. 123 Après le dernier triomphe de Trajan, dont il est le successeur : «  je commençai à rêver d’’une souveraineté olympienne »


p. 125 « Je me promettais d’éviter à ma Rome ce destin pétrifié d’une Thèbes, d’une Babylone ou d’une Tyr. Elle échapperait à son corps de pierre ; elle se composerait du mot d’Etat, du mot de citoyenneté, du mot de république, une plus sûre immortalité. »


p. 143 »… j’ai multiplié le plus possible ces ruches de l’abeille humaine. Le plombier et le maçon, l’ingénieur et l’architecte président à ces naissances de villes : … C’est un beau spectacle qu’une rue dallée, un temple à n’importe quel dieu, des bains et des latrines publiques, la boutique où le barbier discute avec ses clients les nouvelles de Rome, une échoppe de pâtissier, de marchand de sandales, peut-être de libraire, une enseigne de médecin, un théâtre où l’on joue de temps en temps une pièce de Térence. Nos délicats se plaignent de l’uniformité de nos villes : ils souffrent d’y rencontrer partout la même statue d’empereur et la même conduite d’eau. Ils ont tort ; la beauté de Nîmes diffère de celle d’Arles . Mais cette uniformité même, retrouvée sur trois continents, contente le voyageur comme celle d’une borne milliaire ; les plus triviales de nos cités ont encore leur prestige rassurant de relais de poste, ou d’abri… »


p. 252 Après la Grande Révolte des Juifs (66-73 ap. JC) « les affaires juives allaient de mal en pis.. Pour les fêtes du Nouvel An juif … qui donnaient lieu chaque année à des rixes sanglantes ; nos autorités interdirent la lecture publique d’un certain récit légendaire… » les rabbins s’arrangèrent pour lire de nuit ce que le gouverneur Tinéus Ruffus leur interdisait de lire de jour ; cette féroce histoire, où les Perses et les Juifs rivalisaient d’atrocité, excitait jusqu’à la folie la rage nationale des Zélotes. Enfin, ce même Tinéus Ruffus, … décidé d’étendre à la circoncision, pratique juive, les pénalités sévères de la loi que j’avais récemment promulguées contre la castration, et qui visait surtout les sévices perpétrés sur de jeunes esclaves dans un but de lucre et de débauche.


En principe, le Judaïsme a sa place parmi les religions de l’Empire ; en fait, Israël se refuse depuis des siècles à n’être qu’un peuple parmi les peuples, possédant un dieu parmi les dieux...


  Aucun peuple n’a l’arrogance, sauf Israël, d’enfermer la vérité toute entière dans les limites étroites d’une seule conception divine, insultant ainsi à la multiplicité du Dieu qui contient tout ; aucun autre dieu n’a inspiré à ses adorateurs le mépris et la haine de ceux qui prient à de différents autels.


…le pire l’emporta en Orient ; un coup de main zélote réussit à Jérusalem.


Un aventurier, sorti de la lie du peuple, un nommé Simon qui se faisait appeler Bar Kochba, le fils de l’Étoile, joua dans cette révolte le rôle du brandon enduit de bitume ou de miroir ardent. Je ne puis juger ce Simon que par ouï-dire ; je ne l’ai vu qu’une fois, face à face, le jour où un centurion m’apporta sa tête coupée.


p. 267 « Trois mois plus tard, …j’assistai à l’assaut qui précéda la capitulation de Béthar ; …A la fin du même mois, je me fis transporter au lieu-dit le puits d’Abraham, où les rebelles pris les armes à la main dans les agglomérations urbaines furent rassemblés et vendus à l’encan ;…


p. 268 « La Judée fut rayée de la carte , et prit, par mon ordre, le nom de Palestine…l’ennemi avait perdu près de 600 000 hommes


p. 270 Je me disais que seules deux affaires importantes m’attendaient à Rome ; l’une était le choix de mon successeur qui intéressait tout l’empire ; l’autre était ma mort qui n’intéressait que moi.


p. 291 « Je fis l’éloge de Lucius… j’annonçai ensuite ma décision ; je nommai Antonin ; je prononçai ton nom. J’’avais tablé sur l’adhésion la plus unanime, je l’obtins…. J’avais singulièrement bien joué…. Les partisans de Servianus, les conservateurs hostiles à mon œuvre n’avaient pas capitulé ; toutes ces politesses faites par moi à ce grand corps sénatorial antique et suranné ne compensaient pas pour eux les deux ou trois coups que je lui avais portés. Ils profiteraient à n’en pas douter du moment de ma mort pour essayer d’annuler mes actes…Ma tâche publique était faite ;… »





Marguerite Youcenar

Newsletter...

Restez informé en vous inscrivant à la newsletter
© 2017 - 2021  UIAB   -   Mentions légales